En tant qu’organisme de bienfaisance sans but lucratif, le CCJI compte sur les subventions et les dons de ses contributeurs.

Si vous souhaitez contribuer, veuillez cliquer ici.

En plus de recevoir des dons, nous opérons aussi grâce aux subventions accordées par les organismes suivants :

  • Le Fonds de contributions volontaires des Nations Unies pour les victimes de la torture (Genève)
  • La Fondation du droit de l’Ontario
  • Le Fonds Humanitaires des Métallos
  • Les Sœurs de la Providence of Saint Vincent de Paul
  • Dons de la Fondation Tides Canada, à la demande de donateurs particuliers
  • Inter Pares
  • Gerald Gray
  • La Fondation Campbell Webster
  • La Fondation R. Howard Webster
  • Le Conseil de recherches en sciences humaines

Les sources de financement antérieures du CCJI incluent :

  • La Fondation familiale Fitzhenry
  • The Somerset Foundation
  • Ashoka Canada
  • Law Foundation of British Columbia
  • La Fondation Walter and Duncan Gordon
  • Funding Network-Toronto Fund of the Tides Canada Foundation
  • La Sigrid Rausing Trust (Royaume-Uni)
  • La Fondation Trillium de l’Ontario

Amnistie internationale Canada appuie également généreusement le CCJI en offrant un local et en couvrant les coûts fixes qui y sont associés.

En 2013, le CCJI a lancé une entreprise sociale, l’Institut Philippe Kirsch, pour financer de manière durable ses activités. L’Institut offre une programmation de haut calibre aux avocats et étudiants en droit, ainsi qu’aux professionnels de domaines connexes. Les séances sont présentées par des experts en droit canadien, transnational et international. En 2015, l’Institut a lancé le Bureau des orateurs afin d’obtenir une source de revenu additionnelle.

Des avocats dispensent des services juridiques gratuits, dont les coûts peuvent en temps normaux s’élever entre 200 000$ et 1 000 000$ chaque année, afin d’avancer les dossiers du CCJI. Des bénévoles et des groupes de travail offrent aussi leurs services gratuitement.