Le CCJI a établi son Conseil honorifique en 2008. Le Conseil honorifique est composé de dix Canadiens dont les contributions aux droits de la personne et à la justice internationale ont été exemplaires tout au long de leurs carrières :

Madame l’Honorable Juge Raynell Andreychuk, ancienne juge à la Cour provinciale de la Saskatchewan, elle a également servi comme Haut-commissaire pour le Canada au Kenya et en Ouganda et a été ambassadrice du Canada en Somalie et aux Îles Comores. En 1993, elle a été nommée Sénatrice où elle a siégé sur de nombreux comités, touchant la plupart du temps à des problématiques relevant des affaires étrangères et des droits de la personne.

Maher Arar est expert en télécommunication et d’origine syrienne. En 2002, il a été détenu par les autorités dans un aéroport américain avant d’être déporté en Syrie, où il a été battu, torturé et s’est fait soutirer de faux aveux. Maintenant libre de toutes charges suite à une enquête publique menée au Canada, M. Arar est un ardent défenseur des droits de la personne et des libertés civiles et oeuvre dans ce domaine dans l’espoir qu’aucun autre citoyen canadien ne subisse les horreurs qu’il a vécues.

Madame l’Honorable Juge Louise Arbour possède un long et éminent parcours en tant que professeure, avocate, juge et défenseure tant des droits de la personne que de la justice internationale. Elle connaît une grande notoriété parmi les Canadiens depuis qu’elle a occupé les fonctions de Procureur en Chef pour les crimes de guerre au Tribunal international pour le Rwanda et l’ex-Yougoslavie, de juge à la Cour suprême du Canada de 1999 à 2004 et, plus récemment, pour son travail comme Haut-commissaire aux droits de l’Homme des Nations Unies.

Dr. Lloyd Axworthy, ancien ministre canadien des affaires étrangères, a mené une carrière politique brillante pendant plus de 27 ans. Dr. Axworthy, directeur-fondateur du Liu Institute for Global Issues à l’Université de la Colombie-Britannique, est maintenant Président et Vice-Doyen de l’Université de Winnipeg. Il a été nominé pour le Prix Nobel de la Paix et est membre de l’Ordre du Canada.

Dr. Ed Broadbent a débuté sa carrière politique en tant que député à la Chambre des communes, où il a été leader du Nouveau Parti Démocratique (NPD) pendant 14 de ses 21 annnées passées au Parlement. Il a fait un retour sur la scène politique en 2004 pour servir au sein du cabinet-fantôme du NPD. Dr. Broadbent est présentement membre du corps enseignant à la School of Policy Studies de l’Université Queen’s et Compagnon de l’Ordre du Canada.

Le Juge Philippe Kirsch a dirigé les négociations historiques ayant mené à la création de la Cour pénale internationale – la première instance judiciaire permanente capable de juger des individus pour génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre. La Cour pénale internationale a été inaugurée à La Haye en 2003. Le juge Kirsch a été l’un des premiers juges de la Cour et a été élu son premier Président. Il a aussi eu une carrière remarquable en diplomatie : il a été ambassadeur du Canada et a occupé d’autres postes de haut niveau au ministère des Affaires étrangères. Enfin, le juge Kirsch a été nommé conseiller de la Reine en 1988 et officier de l’Ordre du Canada en 2009 pour sa contribution inestimable au droit pénal international.

Madame l’Honorable Juge Claire L’Heureux-Dubé a été la première femme québécoise à être nommée à la Cour suprême du Canada, où elle a siégé de 1987 à 2002. Parmi ses nombreux accomplissements, son travail d’activiste pour la promotion des droits de la personne par l’égalité est largement reconnu comme ayant eu une influence de premier ordre sur le développement du droit canadien.

Erna Paris est l’auteure de sept documentaires littéraires acclamés par la critique, récipiendaire de plus de dix prix littéraires nationaux et internationaux, et l’actuelle Présidente de la Writers’ Union du Canada. Elle a débuté sa carrière d’écrivaine en tant que journaliste de revues, critique littéraire et animatrice de documentaires à la radio (tant en anglais qu’en français). Les œuvres de Mme Paris explorent les thèmes reliés à l’histoire, aux politiques et aux répercussions des violations massives des droits de la personne, ainsi que le rôle important du système émergeant de la justice internationale.

David Scott est coprésident et avocat chez Borden Ladner Gervais LLP. Certifié par le Barreau du Haut-Canada (BHC) comme spécialiste en litige civil, il a présidé la Chaire Milvain Hylak Silas en plaidoirie et a été élu Fellow de l’American College of Trial Lawyers, dont il a été le premier président canadien en 2003-2004. M. Scott a reçu la médaille du Advocates’ Society et la médaille Carleton de l’association de droit du County of Carleton. En 2005, il a reçu le Prix de l’Association du Barreau de l’Ontario pour l’excellence en litige civil et a été nommé Officier de l’Ordre du Canada en 2011.