Les psychologues de Guantánamo (É-U)

Le CCJI et le Center for Constitutional Rights (CCR), ont également invité le gouvernement du Canada à enquêter sur des psychologues qui pourraient avoir été impliqués dans les interrogatoires abusifs à Guantánamo Bay et ailleurs. En réponse à des informations faisant état du voyage  que certains psychologues de Guantánamo se préparaient à faire  à Toronto pour un congrès de l’American Psychological Association (APA), ces organisations ont envoyé une lettre conjointe au Ministre canadien de la sécurité publique demandant une enquête pour déterminer si certains  membres de l’APA ont joué un rôle dans des crimes de guerre ou de torture.

Plus spécifiquement, les groupes ont insisté sur l’information publique concernant le colonel retraité de l’armée américaine, le docteur Larry C. James. Ce dernier était un conseiller haut-gradé en matière d’interrogatoires à Guantánamo au printemps 2003. Il occupe actuellement le poste de président de la Division 19 de l’APA pour la psychologie militaire. De Janvier à Mai 2003, le Dr James était psychologue en chef du Groupe mixte des renseignements et membre senior de l’équipe de consultation des sciences du comportement (BSCT) à Guantánamo. Les documents publiques et le propre livre du Dr James indiquent qu’il a joué un rôle déterminant dans la politique et les pratiques d’ interrogatoires et de détention à Guantánamo à un moment où les détenus étaient soumis à des techniques et conditions équivalant à des formes de torture ou autres traitements cruels, inhumains ou dégradants. Le citoyen canadien Omar Khadr est l’un des prisonniers qui a affirmé avoir été traité brutalement au printemps de 2003 lorsque le Dr James était en poste au site de Guantánamo.

Le CCJI et le CCR invitent le gouvernement canadien à examiner si des mesures peuvent être prises à l’endroit du docteur James ou d’autres participants à la conférence de l’APA susceptibles d’être impliqués dans des interrogatoires abusifs.

Amnesty International – Canada a aussi publié une lettre de support à l’appel du CCJI et du CCR (anglais).

L’organisation américaine Center for Justice & Accountability (CJA) a également déposé une plainte auprès du bureau du développement professionnel de l’État de New York, au nom du psychologue new-yorkais et professeur Steven Reisner. Cette plainte alléguait que le prédécesseur du docteur James à Guantánamo, le docteur Francis Leso, a violé les normes standards de conduite dans la prison. Leso a dirigé une équipe de professionnels en santé mentale qui ont pris part aux interrogatoires des prisonniers lorsque le détenu canadien Omar Khadr a été conduit à Guantánamo. Le CJA et le New York Civil Liberties Association ont porté plainte devant le tribunal de l’État de New York contre le Bureau de discipline professionnelle pour son incapacité à enquêter sur la plainte concernant Leso.

 

Lettre du CCJI/CCR au Ministre canadien de la sécurité publique (anglais)

Lettre de support d’Amnesty International – Canada (anglais)

Vous pouvez accéder aux documents publiques référencés dans la lettre du CCJI/CCR soit dans la liste de documents individuels, ou soit dans le lot complet disponible sur le site internet du CCR intitulé When Healers Harm.

 

Numéro d’organisme de charité 86575 9088 RR0001
Droit d’auteur 2019 pour tous les matériaux du Centre Canadien pour la Justice Internationale