Le CCJI concevoit l’engagement communautaire comme un aspect essentiel du processus de justice. C’est en collaborant avec les personnes et les communautés directement affectées par nos programmes que nous pouvons mieux développer nos stratégies et améliorer nos résultats. Ces efforts collectifs garantissent également une plus grande appropriation du processus de justice par les bénéficiaires de nos services.

Nos activités communautaires comportent quatre aspects essentiels, soit :

  • la création de liens avec les communautés canadiennes marquées par des atrocités;
  • l’appui des professionnels qui travaillent avec les membres des communautés affectées;
  • la formation et l’apport de ressources éducatives aux juristes, universitaires, chercheurs, étudiants et autres publics cibles, et;
  • la sensibilisation du grand public quant aux questions relatives au mandat du CCJI.

Si vous souhaitez vous joindre au CCJI, ou si vous désirez que le CCJI donne une formation auprès d’une organisation ou participe à un événement dans votre communauté, veuillez nous envoyer une copie du formulaire suivant dûment rempli.

Activité spéciale d’engagement communautaire

Le projet d’Engagement communautaire pour la justice internationale

En 2018, le CCJI a lancé ce projet novateur faisant la promotion de l’accès à la justice au Canada pour les membres de communautés qui ont vécu des crimes d’atrocités, tels que la torture, les crimes contre l’humanité, les crimes de guerre, et le génocide, et mettant de l’avant les importantes démarches entreprises par les victimes d’atrocités afin d’obtenir justice.

Au cours de l’année, nous avons organisé des ateliers à travers le Canada pour les survivants de crimes d’atrocités et les intervenants de première ligne. Ces ateliers ont offert un aperçu des différents recours disponibles au Canada et à l’étranger dans les cas de crimes d’atrocités.

Ce projet présente également le récit de certains de nos clients par l’entremise de contenu multimédia, et offre du matériel éducatif.

Découvrez leurs histoires.

Ce projet a été rendu possible grâce au généreux soutien du Fonds d’accès à la justice de la Fondation du droit de l’Ontario. Nous remercions également le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada, par l’entremise du Partenariat canadien pour la justice internationale, pour leur contribution.